Vers une intégration de l'innovation sociale dans les entreprises ? Episode 1 - L'intrapreneuriat social

parAnne-Sophie Prévostcatégoriele design dans l’organisation

01 Mar 2016

vues1795

La société évolue, ou plutôt ses citoyens, leurs valeurs, leurs envies. Le “développement personnel” est un terme à la mode, mais le fond est bien là : les gens cherchent à s’épanouir davantage, tout en étant plus responsables et en gagnant en cohérence avec les principes du développement durable. Ils sont en quête de sens – et d’action. Preuve de ces évolutions, la montée en puissance depuis quelques années de l’innovation sociale au sein des milieux associatifs ou celle de l’économie sociale et solidaire aujourd’hui secondée (ou devancée ?) de l’économie collaborative.

 Les entreprises “traditionnelles” s’y mettent également et intègrent, plus ou moins profondément et honnêtement, l’innovation sociale. Cette série vous propose de découvrir quelques aspects de cette intégration, à commencer par le concept d'intrapreneuriat social.

La quête de sens de la population trouve place dans toutes les actions quotidiennes des personnes concernées, également dans le fait de travailler. Aussi, les entreprises souhaitent aujourd’hui participer au développement personnel de leurs salariés, pour garder ou accroître leur motivation au travail – ce qui est dans leur intérêt.

 

Ainsi, une nouvelle pratique émerge au sein des enterprises, plus ou moins grandes : des employés montent des projets sociaux en interne, soit pour leur propre compte, soit pour le compte de l’entreprise. Ils devront alors démontrer la viabilité économique du projet pour l’entreprise. Dans un cas comme dans l’autre, cela contribue à rendre les pratiques entrepreneuriales plus responsables et à démontrer qu’un autre type d’innovation est possible.

Ce phénomène s’appelle l’intrapreneuriat social. Le concept est né dans les années 70 aux Etats-Unis, mais émerge depuis quelques années seulement en Europe.

 

Pour permettre la concrétisation de ces projets, l'entreprise réunit toutes les conditions favorables : elle dégage un temps de travail spécifique, parfois un petit budget... Dans les faits, cela ne lui coûte pas grand chose, mais lui permet de favoriser l'épanouissement personnel de ses salariés et de contribuer à une cause "noble". Cela lui rapportera également beaucoup d’un point de vue RH et éventuellement économique, si le projet tient la route.

 

Notons qu’en matière d’intrapreneuriat social, c’est souvent l’esprit startup qui est insufflé en interne, favorisant la collaboration et l’open innovation, l’expérimentation et le test, les processus itératifs... En bref, des méthodes de travail innovantes (et par ailleurs plébiscitées par les designers). De belles avancées pour tous, entreprise, salariés, clients !

 

L’intrapreneuriat social, qui apparaît parfois comme “un beau geste” de la part de l’entreprise, lui apporte donc également de réels bénéfices. N’oublions pas que c’est également son image qui est en jeu. Et avec un peu de chance, on n’est jamais à l’abri d’un changement de culture d’entreprise ou d’une transformation en profondeur. ;-)

 

Vous souhaitez en découvrir davantage sur les tendances du travail ? Suivez notre veille tendances sur les nouvelles façons de travailler.

 

© Photo : Rino Noviello

Partagez l'article
  • Facebook
  • Twitter
Aimez l'article

Vous aimez cette thématique:

icône de la formation:

Racontez-nous l'histoire de votre entreprise... Le storytelling, une autre façon de communiquer

Insufflez une dimension narrative dans votre stratégie de communication commerciale, professionnelle ou personnelle. Développez l’histoire de votre univers ou celui de votre marque.

Découvrir la formation
icône de la formation:

DIGITAL STARTUP SIMULATOR

1 mois pour expérimenter la démarche entrepreneuriale sur le plateau du lean startup !
Vous évoluez dans la sphère digitale et êtes curieux, dynamique, sensible aux approche collaboratives ?
Vous vous demandez si la démarche entrepreneuriale pourrait représenter une alternative intéressante à la recherche d’un emploi salarié ?
Vous souhaitez expérimenter l’aventure startup sans enjeu ni pression et savoir si c’est fait pour vous ?

Découvrir la formation

Commentez cet article:

Vous devez être connecté pour poster un commentaire

Derniers articles:

Le Gamestorming, ou innover par le jeu

« La créativité, c’est pour les artistes, les inventeurs… Nous, nous faisons du business ! » Heureusement, nous n’entendons pas – ou plus – ce genre de commentaires. Aujourd’hui, les dirigeants et autres managers ont pris conscience de l’atout que représente l’intégration de la créativité à leur process, à leurs projets, à leur organisation, en vue d’innover. Pour autant, avoir confiance en son potentiel créatif et le stimuler n’est pas toujours facile au quotidien. Les techniques faisant appel aux mécanismes du jeu se révèlent dans ce cadre particulièrement efficaces.

Continuer la lecture

Articles les plus lus:

Le Gamestorming, ou innover par le jeu

« La créativité, c’est pour les artistes, les inventeurs… Nous, nous faisons du business ! » Heureusement, nous n’entendons pas – ou plus – ce genre de commentaires. Aujourd’hui, les dirigeants et autres managers ont pris conscience de l’atout que représente l’intégration de la créativité à leur process, à leurs projets, à leur organisation, en vue d’innover. Pour autant, avoir confiance en son potentiel créatif et le stimuler n’est pas toujours facile au quotidien. Les techniques faisant appel aux mécanismes du jeu se révèlent dans ce cadre particulièrement efficaces.

Continuer la lecture

Articles de la même catégorie:

L’innovation de process et l’innovation organisationnelle vues sous l’angle du design

« Une innovation est la mise en œuvre d’un produit (bien ou service) ou d’un procédé (de production) nouveau ou sensiblement amélioré, d’une nouvelle méthode de commercialisation ou d’une nouvelle méthode organisationnelle dans les pratiques d’une entreprise, l’organisation du lieu de travail ou les relations extérieures. » OCDE, Manuel d’Oslo : Principes directeurs pour le recueil et l’interprétation des données sur l’innovation, 3ème édition (2005)

Continuer la lecture
 Abonnez vous à notre newsletter

certifications

Partenaires