Positive Design, le design des gens heureux

parAnne-Sophie Prévostcatégoriedesign thinking/design de service

04 Jan 2017

vues16587

Les 5 éléments mesurables qui contribuent au bien-être et à l’épanouissement humain selon Dr. Martin Seligman

En ce début d’année, quoi de plus commun que de vous souhaiter à tous du bonheur pour 2017 ? « Provoquez-le » diront certains. Et c’est bien ce que certains designers ont choisi de faire : le provoquer !

 

Les domaines d’application du design ne cessent de s’étendre. Auparavant appliqué au produit, hier au service, aujourd’hui aux politiques publiques, à l’innovation de business model et aux process de l’organisation, le design s’attaque désormais à nos vies et à nos émotions !

Et pourquoi pas ? Si l’on considère, comme le proposent nombre de définitions, que le design s’attache à améliorer la qualité de vie des hommes, il n’y a qu’un pas à faire pour entrer dans la sphère du « positive design ».

 

Le « positive design » œuvre au bien-être de l’homme (« design for well-being »). Il crée des expériences de vie positivement impactantes.

 

« design that creates means for increasing people’s happiness » by Seven Innovation

 

Bien sûr, ce design fait appel aux sciences humaines et sociales et notamment à la psychologie (positive), puisque le résultat attendu n’est autre qu’un état psychologique (positif).

Il est en fait à la croisée de la psychologie positive et du design thinking. Et pour cause : ce design n’est pas « un nouveau design » mais une évolution logique d’un design empathique et émotionnel qui a depuis longtemps (re)placé l’humain au cœur de son travail et de la réflexion collective.

 

Hybride donc, comme souvent, ce design s’appuie sur une compréhension poussée des utilisateurs (design thinking), couplée à une analyse scientifique et psychologique (sous l’angle de la psychologie positive, mais aussi des neurosciences, par exemple).

Un savant mélange de psychologie positive et de design thinking

  • Psychologie positive

Considéré comme le père de la psychologie positive, Dr. Martin Seligman, University of Pennsylvania, nous dit qu’il existe 5 éléments mesurables (P.E.R.M.A.) qui contribuent au bien-être et à l’épanouissement humain : https://www.authentichappiness.sas.upenn.edu/learn/wellbeing

Positive emotions - how to feel good
Engagement - how to be fully absorbed in activities (flow state)
Relationships - how to be authentically connected to others
Meaning - how to lead a purposeful existence
Accomplishment - how to achieve

 

Pour découvrir davantage le champ de la psychologie positive, nous vous conseillons de commencer par visionner la conférence TED proposée par Martin Seligman en 2004, « The New Era of Positive Psychology » :

Seligman

 

  • Design Thinking

Issu des développements de l'Université de Stanford, le Design Thinking se concentre quant à lui sur la compréhension des personnes et de leurs besoins à travers un processus empathique et itératif. Nous vous en disons tout dans notre livre blanc.

 

Sur base de cette hybridation, le modèle suivant a été développé par Pieter Desmet et Anna Pohlmeyer de la Delft University of Technology et du Delft Institute of Positive Design[1], pionniers en la matière.

Il représente les trois composants principaux du bien-être dit subjectif (le plaisir, la signification personnelle et la vertu) et positionne le « positive design » comme un moyen d’atteindre ce bien-être, à la croisée de ces composants.

 

Au Pays-Bas toujours, Simon Jimenez, Anna Pohlmeyer et Pieter Desmet du Delft Institute of Positive Design ont mis au point en 2015 le Positive Design Reference Guide qui vous éclairera de façon plus complète sur le sujet : http://www.blurb.com/b/6060432-positive-design-reference-guide

Ce guide comprend de nombreux modèles issus du monde de la psychologie comme du design.

 

Les publications et les outils proposés dans la bibliothèque du Delft Institute of Positive Design vous aideront également à aller plus loin.

 

Envie de découvrir des projets concrets ? Vous pouvez en découvrir ici ou en visitant les sites web des agences qui se spécialisent sur ces aspects comme http://www.seveninnovation.com/.

 

Alors, prêts à rendre les gens heureux ? Chers designers, cela pourrait être votre bonne résolution pour 2017 ;-) Bonne année !

 

 

[1] http://studiolab.ide.tudelft.nl/diopd/

Partagez l'article
  • Facebook
  • Twitter
Aimez l'article

Commentez cet article:

Vous devez être connecté pour poster un commentaire

Derniers articles:

Le Gamestorming, ou innover par le jeu

« La créativité, c’est pour les artistes, les inventeurs… Nous, nous faisons du business ! » Heureusement, nous n’entendons pas – ou plus – ce genre de commentaires. Aujourd’hui, les dirigeants et autres managers ont pris conscience de l’atout que représente l’intégration de la créativité à leur process, à leurs projets, à leur organisation, en vue d’innover. Pour autant, avoir confiance en son potentiel créatif et le stimuler n’est pas toujours facile au quotidien. Les techniques faisant appel aux mécanismes du jeu se révèlent dans ce cadre particulièrement efficaces.

Continuer la lecture

Articles les plus lus:

Economie circulaire : Un monde d’opportunités à saisir… grâce au design !

Le design et ses méthodologies de gestion et de structuration de projets d’innovation s’attachent à détecter, au-delà de « problèmes », des opportunités de création de valeur et à y répondre par des solutions nouvelles et efficaces. Ces opportunités de création de valeur existent pour les utilisateurs potentiels des solutions qui seront développées – une valeur d’usage (c’est-à-dire une utilité, un confort, un plaisir…) – et pour les entreprises qui développeront les solutions en question – une valeur financière, mais aussi sociale et potentiellement environnementale si l’action développée impacte positivement la société, ses hommes et ses ressources.

Continuer la lecture

Articles de la même catégorie:

Le Gamestorming, ou innover par le jeu

« La créativité, c’est pour les artistes, les inventeurs… Nous, nous faisons du business ! » Heureusement, nous n’entendons pas – ou plus – ce genre de commentaires. Aujourd’hui, les dirigeants et autres managers ont pris conscience de l’atout que représente l’intégration de la créativité à leur process, à leurs projets, à leur organisation, en vue d’innover. Pour autant, avoir confiance en son potentiel créatif et le stimuler n’est pas toujours facile au quotidien. Les techniques faisant appel aux mécanismes du jeu se révèlent dans ce cadre particulièrement efficaces.

Continuer la lecture
Abonnez vous à notre newsletter

certifications

Partenaires